Fr:Historique de NeoOffice et OpenOffice.org: NeoOffice

From NeoWiki

(Difference between revisions)
Jump to: navigation, search
Revision as of 05:55, 9 December 2007 (edit)
Sardisson (Talk | contribs)
(fix screenshots)
← Previous diff
Current revision (11:15, 12 March 2010) (edit) (undo)
Yakusha (Talk | contribs)
(add link to Dutch version)
 
Line 39: Line 39:
Des captures d'écran supplémentaires illustrant le processus d'"Aquafication" sont disponibles sur la page [[NeoOffice/J Screenshots Archive]]; des captures d'écran actuelles peuvent être trouvées sur la page [[Fr:Captures_d'écran_de_NeoOffice]]. Des captures d'écran supplémentaires illustrant le processus d'"Aquafication" sont disponibles sur la page [[NeoOffice/J Screenshots Archive]]; des captures d'écran actuelles peuvent être trouvées sur la page [[Fr:Captures_d'écran_de_NeoOffice]].
-{{botlangbarFR|[[:History_of_NeoOffice_and_OpenOffice.org:_NeoOffice|English]] [[It:Storia_di_NeoOffice_e_OpenOffice.org:_NeoOffice|Italiano]]}}+{{botlangbarFR|[[:History_of_NeoOffice_and_OpenOffice.org:_NeoOffice|English]] [[It:Storia_di_NeoOffice_e_OpenOffice.org:_NeoOffice|Italiano]] [[NL:Historiek van NeoOffice en OpenOffice.org: NeoOffice|Nederlands]]}}
[[Category:NeoOffice]][[Category:Screenshots]][[Category:NeoWikiFR]] [[Category:NeoOffice]][[Category:Screenshots]][[Category:NeoWikiFR]]
__NOEDITSECTION__ __NOEDITSECTION__

Current revision

Cette vue d'ensemble et cet historique sont constitués de plusieurs pages. Clicquez sur les liens dans la boîte à droite pour naviguer vers les sections précédentes ou suivantes.

Contents

Neolithic Office pour Java™ (NeoOffice®/J et NeoOffice®)

En juin 2003, Patrick Luby, le principal développeur de Sun pour l'ancien port sur Mac OS X StarOffice™, introduisit ce qui était alors connu sous le nom de NeoOffice®/J, un second projet sous l'égide de NeoOffice.org (avec la version 1.2 Alpha en novembre 2005, NeoOffice/J fut rebaptisée simplement NeoOffice). Le but immédiat de NeoOffice était de supprimer le besoin de recourir à X11 pour faire fonctionner OpenOffice.org. Élevant le statut de Java au rang de “citoyen de première classe” pour la programmation sur Mac OS X, NeoOffice réalise une meilleure intégration avec Mac OS X. Par exemple, NeoOffice utilise les fonctions d'impression et fenêtres de dialogue natifs de Mac OS X, les polices natives de Mac OS X, les technologies de rendu et de mise en page, le support des langues et des claviers (incluant le support pour les langues et les méthodes de saisie d'Extrême-Orient et RTL/CTL ), le support du copier-coller par le presse-papier natif , l'ouverture des fichiers par double-clic et glisser-déposer, le support pour les alias de fichiers Macintosh, et plus encore. Une large portion du code “natif” du Mac est écrit en Java, mais C++, C, et Objective-C utilisant les outils Cocoa et Carbon sont aussi des constituants du code Mac-spécifique de NeoOffice.

Débuts de l'Aquafication

Lorsque NeoOffice se fut montrée à la fois stable et "user-friendly" avec de plus en plus d'adeptes, elle fut considérée par beaucoup de développeurs de Mac OOo comme le meilleur véhicule pour plus d'intégration à Mac OS X et l'addition d'un “look-and-feel” Mac à la technologie OpenOffice.org. Donc débutant avec NeoOffice/J 1.1 Alpha 2 (septembre 2004; basée sur OpenOffice.org 1.1.2), Patrick Luby et Edward Peterlin se lancèrent dans un processus d'“Aquafication” de ce qui était NeoOffice/J. La première étape fut le remplacement des menus-dans-les-fenêtres style X11/Windows par une barre de menus native Aqua ; les boutons, barres de défilement et autres éléments de l'interface Aqua devaient être ajoutés dans les prochains mois.

Alpha 2 ajouta aussi le support de la molette de défilement, le glisser-déposer du texte (à l'intérieur de NeoOffice seulement), l'import de fichiers WordPerfect utilisant les bibliothèques libwpd et WriterPerfect (libwpd.sf.net), les correctifs fournis par l'installeur d'Apple, et la notification des mises à jour de correctifs. NeoOffice/J 1.1 Beta (décembre 2004; basée sur OpenOffice.org 1.1.3) apporta de nouvelles icônes pour le Finder et les documents, un nouvel écran de démarrage, et des packs de langues proposant des interfaces localisées pour 40 langues. NeoOffice/J 1.1 Release Candidate (mars 2005; basée sur OpenOffice.org 1.1.4) apporta beaucoup d'autres améliorations, incluant le support du glisser-déposer entre NeoOffice et d'autres applications et des améliorations supplémentaires de l'Aquafication.

NeoOffice/J 1.1

NeoOffice/J 1.1, la première version (et la dernière sous le nom de NeoOffice/J) ayant un numéro complet, non en phase de développement de NeoOffice/J, poursuivit le processus d'Aquafication et de perfectionnement de l'application. Publiée le 22 juin 2005, la version 1.1 était aussi basée sur OpenOffice.org 1.1.4, le dernier code stable à ce moment, et incluait le support pour Mac OS X 10.4 "Tiger" ainsi que l'indexation par Spotlight NeoLight. La "fenêtre grise" et les bricolages d' "ouverture de document" furent finalement supprimés et NeoOffice put enfin restée activée après la fermeture de la dernièrre fenêtre. De nouvelles options de "lancement rapide (quickstart)" dans le menu de NeoOffice et le menu du Dock permirent de créer et d'ouvrir des documents lorsqu'aucune autre fenêtre n'est ouverte. La version 1.1 commença aussi à utiliser les couleurs spécifiques des Préférences Système pour quelques parties de l'interface utilisateur et améliora le traitement des langues indic et arabe. La version NeoOffice/J 1.1 fut le point culminant d'une longue année de développement et prépara le terrain pour de passionnants développements futurs.

NeoOffice 1.2 et les bases de NeoOffice sur Intel

À la suite de la publication de NeoOffice/J 1.1 et de l'annonce par Apple en juin 2005 de la migration vers des Macintoshes à processeurs Intel, les développeurs de NeoOffice.org déployèrent leurs efforts pour mettre à niveau rapidement le code NeoOffice pour un support MacIntel. Patrick Luby fit migrer l'application de Java 1.3.1 VM (basé sur Carbon) à la version Java 1.4.2 VM d'Apple (basée sur Cocoa). Ed Peterlin mit le code à jour pour permettre à NeoOffice d'être compilée sur Mac OS X 10.4 avec gcc 3.3 et commença à travailler pour permettre au code d'être compilé avec gcc 4.0, un prérequis pour une version qui tourne sur les Macs Intel. James McKenzie a régulièrement compilé et testé les deux branches expérimentales dans leurs étapes alpha. En septembre 2005, les correctifs de test basés sur le code Java 1.4.2 furent publiés pour être testés (et ici prit fin le support pour Mac OS X 10.2.x, qui était pourvu d'une implémentation de Java 1.4.1 contenant beaucoup de bugs). Cela se termina en novembre 2005 avec la version de NeoOffice 1.2 Alpha, la première version de la "branche NeoOffice/J" à porter ce nom. NeoOffice 1.2 Beta suivit le 2 janvier 2006, et NeoOffice 1.2 parut le 1er févrer 2006. La dernière version basée sur le code d'OpenOffice.org 1.1.x, NeoOffice 1.2.2, débuta le 30 mars 2006. NeoOffice compte maintenant en moyenne presque 2 millions de téléchargements par an.

NeoOffice 2 et les Gadgets Aqua

Peu de temps après la publication de NeoOffice 1.2 Alpha, le développement de NeoOffice 2.0— qui devait être basée sur le code d'OpenOffice.org 2.0.x, et finalement fonctionner sur les Macs PowerPC et Intel—commença, lorsque le tag HEAD cvs fut modifié pour utiliser le code d'OpenOffice.org 2.0.0. En février 2006, le tag HEAD cvs produisit la première compilation complète et fonctionnant de l'application pré-alpha NeoOffice 2.0. Avec la maintenance et la correction de bugs dans NeoOffice 1.2.x, simultanément le développement de la version pré-alpha de NeoOffice 2.0 pour PPC continua plusieurs mois, engendrant même en chemin une version Intel qui fonctionnait mais contenait beaucoup de bugs.

Le 25 avril 2006, NeoOffice 2.0 Alpha PowerPC devint disponible aux souscripteurs du Programme d'Accès Anticipé (Early Access Program). Alors, commençant au début d'avril, Ed Peterlin reprit l'effort sur le cadre (framework) Native Widget et fit rapidement des prototypes de plusieurs gadgets et les convertit en Aqua. NeoOffice 2.0 Alpha Intel, proposée aux membres du Programme d'Accès Anticipé en juin 2006, était la première version de NeoOffice à fonctionner sur Mac Intel. Le travail d'Aquafication continua pandant la période Alpha, et le niveau d'Aquafication était si intense au moment de la version beta via EAP qu'elle fut officiellement nommée NeoOffice 2.0 Aqua Beta. En plus des barres de défilement natives, des boutons, cases à cocher, et autres gadgets, Aqua Beta proposa les fenêtres de dialoge d'ouverture et d'enregistrement natives, un écran de démarrage plus Aqua, des icônes pour le Finder, et quelques icônes de barres d'outils de Daniel Pimley.

Le lancement mondial de NeoOffice 2.0 Aqua Beta a eu lieu à la OOoCon 2006 à Lyon, France, en septembre 2006 (avec une avant-première spéciale au World Scout Bureau à Genève, Suisse); NeoOffice.org est un "Premium Sponsor" de la OOoCon 2006 et les développeurs eurent divers entretiens au stand de NeoOffice.

Pendant l'automne et l'hiver, le travail se poursuivit sur les gadgets Aqua et sur un ensemble d'icônes créé par la communauté, surnommé "Akua", dans le style de Mac OS X. Le travail sur les gadgets était si avancé et si important que NeoOffice fonctionnait bien avec des thèmes pour Mac OS X provenant de tierce parties. Après environ un an de développement, NeoOffice 2.1 sortit le 27 mars 2007, comme la première suite bureautique vraiment native, de qualité achevée réalisée pour des Macs à processeur Intel. NeoOffice 2.1 était aussi la première application pour Mac OS X qui pouvait lire et écrire des documents OpenXML Word de Microsoft Office 2007, avec la fin annoncée de la gestion par Microsoft de VBA dans la version à venir d'Office pour Mac, NeoOffice devenait la seule application Mac encore développée capable de gérer les macros VBA dans les tableurs Excel.

Développement Actuel et Futur de NeoOffice

Après la sortie de NeoOffice 2.1, tout est possible, et avec le soutien de la communauté NeoOffice, les développeurs espèrent continuer à améliorer le degré d'intégration à Mac OS X et ajouter la gestion de formats de documents OpenXML supplémentaires.

Actuellement deux développeurs seulement, Patrick Luby et Edward H. Peterlin, travaillent sur NeoOffice. Reflétant la dimension et la complexité d'un projet basé sur (et complètement compatible avec) OpenOffice.org, la maintenance de NeoOffice est devenue presque un travail à plein-temps, et Patrick et Ed ont passé approximativement 3000 heures et dépensé 4000$ (durant les années 2003 et 2004) pour maintenir et développer NeoOffice.

Captures d'écran de NeoOffice

NeoOffice/J 1.1 Alpha 2 Patch 4 (Premier patch public avec un menu Aqua , 10-Nov-2004)


Des captures d'écran supplémentaires illustrant le processus d'"Aquafication" sont disponibles sur la page NeoOffice/J Screenshots Archive; des captures d'écran actuelles peuvent être trouvées sur la page Fr:Captures_d'écran_de_NeoOffice.


Cet article dans d'autres langues : English Italiano Nederlands
Personal tools