Loading
Warning: This web page is maintained by a small number of volunteers, so this page may contain old or incorrect information. If the information on this web page does not work or does not make sense, please visit the main NeoOffice website or the NeoOffice online support forums for the most current information.

Fr:Dossier de Presse de NeoOffice 2.1

From NeoWiki

Jump to: navigation, search
Dernière mise à jour le : 5 avril 2007

N.B. Ceci est le dossier de presse pour NeoOffice 2.1, publiée le 27 mars 2007. (Le dossier de presse pour NeoOffice 1.1, publié en juin 2005, est toujours disponible ici.)

Contents

[edit] Écrire une Histoire de NeoOffice® ?

Ce Dossier de Presse en ligne offre du matériel de presse et des informations de référence supplémentaires relatifs à la version NeoOffice 2.1. Bien que le Dossier de Presse rassemble les détails les plus pertinents et des résumés, vous trouverez des informations connexes utiles ailleurs sur ce "wiki" web site. Nous apprécions l'intérêt que vous portez à NeoOffice !

[edit] Caractéristiques Essentielles

La suite bureautique NeoOffice est un ensemble puissant d'applications de traitement de texte, tableur, présentation, et dessin pour Mac OS X. Basée sur le dernier code stable d' OpenOffice.org, NeoOffice offre un ensemble complet de fonctionnalités que les utilisateurs individuels et les entreprises sont susceptibles d'attendre d'une solution bureautique complète (voir la liste des fonctionnalités ici).

NeoOffice 2.1 intègre en profondeur OpenOffice.org à l'expérience de Mac OS X. Les fonctionnalités essentielles du Macintosh ajoutées à NeoOffice, mais absentes dans OpenOffice.org, incluent un installeur Mac OS X standard, une barre de menus Aqua native, l'utilisation du système d'impression de Mac OS X, le support complet du presse-papier, le glisser-déposer, la touche "commande" du Mac pour les raccourcis clavier, le défilement à la souris, l'intégration aux principaux clients de messagerie du Mac et l'utilisation des polices natives du Mac. NeoOffice 2.1 est compatible avec Mac OS X 10.3.x et 10.4.x sur les deux architectures, PowerPC et Intel.

De façon peut-être plus significative, NeoOffice est un logiciel free, et open source. Par "free", nous entendons que contrairement aux suites comparables telles que Microsoft™ Office, on peut légalement faire et utiliser autant de copies de NeoOffice que l'on veut—sans avoir à payer de frais de licence. Mais "free" a une autre signification. NeoOffice est open source, ce qui signifie que le code source (l'ensemble d'instructions écrites dans un langage informatique) a été "libéré" pour que n'importe qui puisse l'utiliser, le modifier, ou le redistribuer en conformité avec les termes de la licence créée justement dans ce but, la GNU General Public License (GPL).


[edit] NeoOffice vs. Microsoft Office vs. OpenOffice.org

Voir notre page Comparaison des Fonctionnalités pour une comparaison détaillée des trois suites bureautiques pour : NeoOffice, Microsoft Office, et OpenOffice.org pour Mac OS X (X11).

[edit] Documents Graphiques

Ces logos, icônes, et captures d'écran de NeoOffice sont en qualité médium et haute. Vous pouvez les utiliser pour une couverture de la version NeoOffice 2.1 dans la presse écrite ou sur l'internet.

[edit] Logos, En-têtes et Icônes de l'Application, Qualité médium et haute

Transparent PNG
(Logo/Application Icon)


NeoOffice logo (PNG)
256x256, 72 dpi, 83 Ko

JPEG
(Logo/Application Icon)


NeoOffice logo (JPG)
128x128, 72 dpi, 9 Ko
 

PNG
(Header)


NeoOffice header (JPG)
415x95, 72 dpi, 32 Ko
 

[edit] Captures d'écran

[edit] Informations de Référence

[edit] Historique de NeoOffice

L'histoire de NeoOffice commence en 2000 lorsque Sun Microsystems supprima son port de StarOffice sur Mac OS X et donna le projet à moitié achevé à la communauté OpenOffice.org. L'ancien responsable du port, Patrick Luby, était disponible pour aider à la transition. Bien qu'il soit passé à d'autres tâches chez Sun et finalement à Planamesa Software, pendant son temps libre Luby continua à travailler pour faire fonctionner OpenOffice.org sur Mac OS X, sans l'application X11 utilisée par les autres variantes d'Unix pour afficher l'Environnement Graphique (GUI) des applications. Parce que le langage de programmation Java était bien intégré à l'interface "Aqua" de Mac OS X, et parce que Luby avait une grande expérience de Java, il utilisa Java pour réaliser l'interface du noyau du code d'OpenOffice.org avec Mac OS X.

En 2002, deux développeurs de la communauté travaillant sur le port d'OpenOffice.org sur Mac OS X, Edward Peterlin et Dan Williams, lancèrent un projet open source à NeoOffice.org. Ils avaient besoin d'un code de base stable, immuable afin de transformer les modifications d'OpenOffice.org en quelque chose de spécifique au Mac, ce qui n'était pas possible avec le système de développement utilisé par OpenOffice.org. Peterlin et Williams travaillèrent à un nouveau port, connu maintenant sous le nom de NeoOffice®/C, utilisant les outils Carbon et Cocoa natifs de Mac OS X.

En juin 2003, Luby rendit open source son port basé sur Java, qui fut incorporé dans le projet de NeoOffice.org de Peterlin en tant que NeoOffice/J. Les premières binaires et le code source de NeoOffice/J furent disponibles le 19 juin 2003. Pendant l'été 2003, Luby et la communauté NeoOffice.org travaillèrent ensemble pour améliorer l'application. À l'automne de la même année, NeoOffice/J 0.7 (basée sur le code de base d'OpenOffice.org 1.0.x) parut avec le support des fonctions d'impression. Les versions 0.7.x et 0.8.x qui suivirent ajoutèrent le support complet du copier-coller, le support de nombreuses langues, d'autres fonctionnalités et des corrections de bugs. La version finale de la série NeoOffice/J 0.x, NeoOffice/J 0.8.4, parut le 23 juin 2004, donnant aux utilisateurs une version relativement stable de l'ancien code de base d'OpenOffice.org 1.0.x qui proposait une expérience Mac OS X en partie "native".

Durant l'année suivante, Luby et Peterlin, avec l'aide de Williams et de la communauté NeoOffice.org, firent passer NeoOffice/J au code de base d'OpenOffice.org 1.1.x et ajoutèrent d'importantes fonctionnalités "natives" du Mac, incluant le glisser-déposer, l'utilisation de la barre de menu de Mac OS X et les "menus Aqua," un support multilingue amélioré, des douzaines de caractéristiques plus minimes et un embellissement de l'interface GUI qui firent que l'application était mieux à sa place dans Mac OS X.

Le 22 juin 2005, la publication de NeoOffice/J 1.1 (basée on OpenOffice.org 1.1.4, le dernier code de base stable) marque non seulement l'apogée d'une longue année de développement de la version 1.1, mais aussi de plusieurs années de premiers essais et erreurs "dans les coulisses" pour les développeurs, testeurs et toute la communauté NeoOffice.org.

Après la parution couronnée de succès de NeoOffice/J 1.1, Luby et Peterlin commencèrent à élaborer le travail préparatoire de support des Macintosh basés sur processeurs Intel. Une série de versions 1.2 de l'application renommée NeoOffice suivit, apportant aux utilisateurs la possibilité de lire les fichiers de formats internationaux standard OpenDocument et des correctifs à partir du dernier code de base stable d'OpenOffice.org 1.1.x alors que les développeurs commencèrent à focaliser leurs efforts sur NeoOffice 2.0, qui serait basée sur le code de base d'OpenOffice.org 2.0.

À mesure de la poursuite du développement en 2006, de premières versions furent "pré-publiées" pour les supporters de NeoOffice et les chasseurs de bugs sous forme d'éléments d'un Programme d'Accès Anticipé novateur, qui aidait à lever des fonds pour soutenir le projet. Les versions de NeoOffice 2.0 Alpha apportèrent le support complet pour les nouveaux Macs sur processeurs Intel, ainsi que des douzaines de nouvelles fonctionnalités qui apparaissaient automatiquement en passant au code de base d'OpenOffice.org 2.0. Les versions bêta de NeoOffice 2.0 introduisirent de nombreuses fonctionnalités nouvelles spécifiques au Macintosh —dialogues d'ouverture et d'enregistrement natifs, amélioration des fonctions d'impression, de fantastiques nouvelles icônes du Finder, un nouvel écran de démarrage, les débuts d'un nouvel ensemble d'icônes, et peut-être de façon plus significative, une "Aquafication" presque complète des barres de défilement, boutons, et autres "widgets". Le degré d'Aquafication était si stupéfiant que les versions bêta furent officiellement nommées "NeoOffice 2.0 Aqua Beta".

Finalement, le mardi 27 mars 2007, NeoOffice 2.1 est sortie complètement gratuitement pour tout le monde. La version finale de NeoOffice 2.1 (qui partage à la fois le code et le numéro de version number avec OpenOffice.org 2.1) intégrera le support des macros VBA dans les documents Microsoft Excel, les filtres d'importation pour les documents Microsoft OpenXML, et d'autres fonctionnalités avancées développées par les distributeurs de Linux via le processus ooo-build.

Le résultat de cet effort massif, est qu'aujourd'hui les utilisateurs de Mac OS X ont finalement accès à une version stable de la dernière version d'OpenOffice.org qui se comporte—pas complètement, mais dans une très large mesure—comme une application Macintosh normale.

Pour un historique plus important de NeoOffice, des projets NeoOffice.org, et d'OpenOffice.org sur Mac OS X, voyez s'il vous plaît l'article "Historique de NeoOffice" dans ce wiki.

[edit] Questions Fréquentes (FAQs)

  1. Qu'est-ce que NeoOffice ?
    NeoOffice est une version native pour Mac OS X d'OpenOffice.org qui tourne sur Mac OS X 10.3.x, et 10.4.x. Elle a (presque complètement) l'apparence Aqua d'une application "normale" Mac OS X et ne nécessite pas le logiciel X11 pour fonctionner.
  2. NeoOffice est-elle une application Java ?
    Non, NeoOffice est à 99% écrite en C et C++, juste comme OpenOffice.org. NeoOffice utilise de petites parties de code en Java pour les fonctions graphiques et la configuration.
  3. Qu'est-ce qu'OpenOffice.org?
    OpenOffice.org est à la fois un projet open source et une suite bureautique disponible pour de nombreux systèmes d'exploitation et en de nombreuses langues. La suite OpenOffice.org est très largement compatible avec les fonctionnalités de Microsoft Office. Sun Microsystems est la principale entreprise soutenant financièrement OpenOffice.org.
  4. Quelles sont les relations entre NeoOffice et OpenOffice.org?
    NeoOffice est une partie du projet NeoOffice.org, qui est distinct du projet OpenOffice.org. Cependant, les principaux développeurs de NeoOffice étaient tous les deux des collaborateurs principaux au port d'OpenOffice.org dans l'environnement X11 sur Mac OS X, Patrick Luby en tant que responsable chez Sun du port de StarOffice sur Mac OS X, qui a été supprimé, et Edward Peterlin en tant que l'un des développeurs principaux du port Mac d'OpenOffice.org 1.0.x.
    NeoOffice utilise le noyau du code multiplateforme d'OpenOffice.org sous la licence GNU Lesser General Public License (LGPL), et les développeurs de NeoOffice.org ont contribué en retour à la correction de bugs dans le code partagé par les deux applications. En plus de la contribution à la correction de bugs, les développeurs de NeoOffice ont fourni de temps en temps aide et assistance à l'équipe du port Mac X11.
  5. Pourquoi NeoOffice est-elle séparée d'OpenOffice.org ?
    À l'origine, NeoOffice s'est séparée d'OpenOffice.org à cause de problèmes à la fois de licence et de ressources. Au moment où le projet NeoOffice project a démarré, la licence SISSL d'OpenOffice.org autorisait des sociétés à créer des produits propriétaires utilisant OpenOffice.org. Bien que les créateurs de NeoOffice n'aient pas de problème avec des personnes qui gagnent de l'argent en vendant des logiciels, ils pensaient que la licence SISSL entrainerait la création de plusieurs versions propriétaires d' OpenOffice.org pour Mac OS X. Les développeurs ont donc préféré créer un projet open source séparé qui publie le code sous la licence GNU General Public License (GPL) pour garantir que toutes les améliorations apportées à NeoOffice par des entreprises commerciales peuvent être intégrées dans NeoOffice où elles pourront bénéficier à tout le monde et non à la seule entreprise commerciale qui réalisa l'amélioration. À partir de la version OpenOffice.org 2.0 Beta 2, les dirigeants du projet OpenOffice.org abandonnèrent la licence SISSL et laissèrent le code uniquement sous la GNU Lesser General Public License (LGPL) .
    Bien que le potentiel de prolifération de versions propriétaires d'OpenOffice.org pour Mac OS X ne soit plus un problème, le problème de la faiblesse et de la coordination des ressources persiste. NeoOffice reste séparée d'OpenOffice.org parce que les développeurs peuvent développer, publier et maintenir une suite bureautique native Mac OS X en y consacrant beaucoup moins de temps et d'argent qu'ils ne le feraient s'ils travaillaient au sein du projet OpenOffice.org. Le projet OpenOffice.org et l'infrastructure sont conçus pour s'occuper de dizaines ou de centaines de millions d'utilisateurs sur Windows, Solaris, et Linux, et demandent une intense coordination qui ne peut être bien obtenue que par des employés à plein temps—le personnel de Sun dont le travail est d'écrire le code d'OpenOffice.org et StarOffice pour ces trois plateformes. Comme Mac OS X n'est pas une plateforme de "niveau 1" pour OpenOffice.org ou Sun, tout travail sur Mac OS X dans OpenOffice.org devrait être coordonné avec celui du personnel payé d'OpenOffice.org afin d'assurer que le travail fait pour Mac OS X n'entre pas en conflit avec tout ce qui est fait sur les plateformes Windows, Linux, ou Solaris et avec les objectifs fixés par Sun.
    Par contre, NeoOffice enregistre en moyenne moins d'un million de téléchargements par an et NeoOffice ne tourne que sur une plateforme pour laquelle Sun Microsystems a rarement fourni des logiciels. Les deux développeurs de NeoOffice.org ont travaillé au projet OpenOffice.org dans le passé et ils ont trouvé que la coordination nécessaire pour exécuter un développement, même limité, pour Mac exigeait un temps considérable. Comme les développeurs sont bénévoles, leur temps est très limité et une telle coordination pourrait en utiliser la plus grande partie. En réalisant un projet distinct, les développeurs de NeoOffice ont économisé la plupart du temps exigé par cette coordination et ont utilisé ce temps épargné à des choses importantes pour les utilisateurs de NeoOffice telles que les fréquentes corrections de bugs et un soutien réceptif.
  6. Pourquoi NeoOffice est-elle publiée sous la licence « GNU General Public License » (GPL) ?
    Le développement de NeoOffice est fait entièrement par des bénévoles. Les développeurs de NeoOffice pensent que les utilisateurs de Mac OS X gagnent à avoir une suite bureautique libre et gratuite, et ils veulent garantir que les améliorations qui sont apportées au code de NeoOffice sont librement accessibles de sorte que chacun puisse en bénéficier.

Pour plus de questions (FAQs) sur la conception et le développement de NeoOffice, voyez la page NeoOffice et Aqua.

[edit] Témoignages d'Utilisateurs et Histoires de Migration

N.B Les textes ci-dessous sont des traductions des originaux anglais que vous pouvez consulter sur cette page.

Je viens de m'enregistrer sur les forums exprès pour pouvoir vous couvrir d'éloges. Il semble que le combat de NeoOffice ne se réduise pas à de simples défis techniques, aussi j'ai pensé que la petite histoire d'une réussite serait encourageante.

Je travaille en technologie de l'information (IT) pour un petit journal dans Central New York. Par bonheur, nous sommes à 98% sur Mac, sinon je serais probablement devenu fou depuis longtemps.

MS Office m'a toujours fait terriblement souffrir. Nous avions quelques licences réparties un peu partout dans le bâtiment avec des gens qui se plaignaient constamment de ne pas avoir leur propre copie, ou qui ne comprenaient pas lorque je leur expliquais que nous étions limités à un nombre x d'utilisateurs simultanés donc que quelqu'un devait cesser d'utiliser sa propre copie, etc… Je pense que la meilleure manière de dire est que les réductions pour les licences multiples de Microsoft sont faibles. La première fois que j'ai entendu parler d'OpenOffice, j'ai été naturellement très intéressé. Je l'ai essayé. Je suppose que cela aurait pu marcher, mais ce n'était certainement pas quelque chose que je pouvais déployer, dont je pouvais assurer la maintenance et pour lequel je pouvais investir de mon temps afin que les utilisateurs de base en comprennent le fonctionnement. Mentalement, je l'avais rangé dans la catégorie des 'trucs pour expert' et j'avais abandonné cette idée. Je revenais à elle périodiquement, mais cela ne me semblait jamais convenir à un large public.

Assez curieusement, NeoOffice avait complètement échappé à mon attention. L'un des dirigeants de notre bureau lut quelque chose à son sujet et me le passa. Au début j'ai pensé 'oh formidable - encore un de ces moches ports pour Unix.' Heureusement, mon premier contact se fit à l'époque de l'Aquafication. J'ai été ravi de voir ce très rare animal - un port Unix utile et qui fonctionnait de façon satisfaisante.

Il restait toutefois un obstacle à une large adoption. Comme nous sommes une petite compgnie indépendante, nos possibilités financières ne sont pas ce qu'elles devraient être. Ajoutez à cela la longévité du matériel Apple, et je me retrouve avec une base assez étonnante de vieux PowerMacs G3 et G4 encore alignés comme des cavaliers. Les performances de NeoOffice et l'utilisation des ressources sur ces machines étaient un problème, de sorte que de nouveau, j'ai mentalement remisé tout le concept des suites bureautiques open-source.

Malgré tout, il y a quelques mois, j'ai proposé à mon patron de mettre quelques Mac Intel Minis au bureau pour remplacer quelques machines vraiment très lentes. Ensuite mon patron est venu me voir et m'a demandé de faire l'inventaire de nos licences MS Office avec l'intention de dépenser d'importantes sommes d'argent en mies à joour. Réprimant une envie de vomir, j'ai soupiré et me suis résigné à accomplir cette véritable corvée.

Quelque part du fond de mon cerveau, une pensée est sortie en bouillonnant à travers la soupe synaptique. « Je me demande si NeoOffice a déjà une version Intel ? » Imaginez ma sensation de vertige lorsque j'en ai trouvé une.

Inutile de dire que ce fut le bonheur absolu à la première installation. Les performances ne sont plus un problème. Elle aussi stable qu'un roc (quelques soient les fonctions utilisées). La compatibilité semble totale.

De mon point de vue, le fait que vous fournissiez des paquets d'installation très simple signifie que je peux gérer un large déploiement via Apple Remote Desktop.

Bravo. « You guys 'get it.' »

Mon patron vient juste de me dire d'acheter 14 nouveaux Intel Minis pour remplacer des machines vieillissantes dans notre département de publicité. Devinez quelle suite bureautique est installée par défaut ? À ce stade, je soupçonne fortement que nos licences de MS Office vont passer le reste de leur existence inutile à moisir sur la même étagère mentale que celle occupée initialement par OpenOffice.

En tout cas - non seulement vous avez sorti ma compagnie des griffes rapaces de Microsoft, mais vous m'avez aussi épargné personnellement un tas d'efforts et d'ennuis. AMA, vous êtes un exemple de ce que l'open-source est censé accomplir.

Vos efforts sont extrêmement appréciés.

Dan Bronson
Rome Sentinel Co.


J'ai acquis mon iMac PowerPC il y a environ 15 mois, après avoir utilisé Windows pendant les 15 années précédentes, où j'avais toujours utilisé MS Office.

Lorsque j'ai eu mon Mac, j'ai acheté une copie de MS Word, car je ne pouvais pas m'offrir la suite Office complète pour Mac. Je voudrais avoir connu NeoOffice avant d'acheter Word, car maintenant j'utilise exclusivement NeoOffice, et je pense que c'est vraiment bien.

utilisateur drusus dans un message sur les forums de trinity, en mars 2007 [1]


Hi all,
Jene sais pas si ce message est à sa place ici, mais je veux vraiment remercier l'équipe de NeoOffice pour avoir créer un produit aussi sensationnel et gratuit pour l'utilisateur final que je suis. J'ai commencé en utilisant OpenOffice.org, et plus tard NeoOffice. Cette dernière version représente un tel grand progrès sur la précédente, elle permet d'afficher convenablement mes formules de maths, et tourne aussi beaucoup plus vite. Vous voyez, je ne suis qu'un étudiant, j'ai seulement 512 Mo de mémoire dans mon mac, et pas d'argent disponible pour une autre suite bureautique.

Un des meilleurs logiciels gratuits que j'aie jamais vus.

Un grand merci à l'équipe de NeoOffice.

utilisateur funnie dans un message sur les forums de trinity, en avril 2007 [2]


Vous trouverez d'autres témoignages et histoires de migration dans le Dosssier de Presse de NeoOffice/J.

Pour d'autres témoignages et compte-rendus d'utilisateurs, visitez les listes NeoOffice sur les sites populaires de téléchargement de logiciels Mac VersionTracker et MacUpdate.

[edit] Communauté

Au long des années, une communauté dynamique NeoOffice est née à trinity.neooffice.org ("trinity"), où les utilisateurs et les développeurs offrent de l'aide, rapportent des bugs, testent les versions beta, proposent du matériel graphique, de la documentation, etc.

La communauté est un groupe en constante croissance d'utilisateurs actifs, venant du monde entier, qui aident au développement, à l'aide et à la promotion :

  • écrire dans NeoWiki des articles qui répondent aux fréquentes demandes d'aide et d'assistance à l'utilisateur.
  • répondre aux questions et proposer de l'aide aux utilisateurs sur les forums de trinity.
  • tester les correctifs et rapporter les bugs.
  • traduire le site web download.neooffice.org/neojava et les articles du wiki dans diverses langues.
  • travailler sur les nouvelles icônes des barres d'outils GUI.
  • promouvoir NeoOffice sur le web, parmi les amis et partout ailleurs.
  • proposer des sites miroirs et des sources BitTorrent.
  • donner financièrement pour aider à couvrir les frais de bande passante et de développement.

[edit] Remerciements Particuliers

La communauté NeoOffice voudrait remercier particulièrement le donateur anonyme dont la contribution généreuse a financé l'essentiel du travail de développement de NeoOffice 2.1 ainsi que les 12 sites miroirs de NeoOffice qui gèrent jusqu'à 4 teraoctets de téléchargements par mois.

[edit] Profils

Tandis que les efforts combinés de douzaines de personnes ont rendu possible le développement de NeoOffice et la publication de la version 2.1, certains ont apporté des contributions soutenues ou capitales au code, à l'infrastructure, et à d'autres domaines du projet NeoOffice. Ceux-ci et leurs rôles ou contributions sont présentés brièvement ci-dessous.

[edit] Patrick Luby

Patrick Luby (AKA pluby) est le créateur et le principal développeur de NeoOffice. Il habite Santa Clara, en Californie (USA) avec sa femme. Il était le directeur et l'ingénieur principal de l'effort de Sun pour porter StarOffice sur Mac OS X ainsi que l'ingénieur principal du Tomcat Servlet Container dans le groupe de développement de Java 2 Enterprise Edition (J2EE) de Sun.

Patrick est maintenant PDG et Ingénieur en Chef de Planamesa Software, une petite compagnie de développement de logiciels, dans la région de la baie de San Francisco.

[edit] Edward Peterlin

Edward Peterlin (AKA OPENSTEP) est diplômé de l'Université de Princeton avec une licence d'ingénieur en informatique et un certificat de « Engineering Physics ». Il est le fondateur de la communauté OpenOffice.org Mac OS X (X11), co-fondateur de NeoOffice.org et développeur essentiel de NeoOffice. Il fournit aussi la plupart de l'infrastructure du développement et de la communauté : le serveur CVS, les forums de trinity, et le site internet neooffice.org. Ed a aussi écrit NeoLight, le plugin pour le moteur de recherche Spotlight de Mac OS X 10.4, qui est intégré à toutes les versions de NeoOffice depuis NeoOffice®/J 1.1. Il habite Santa Barbara, en Californie. En tant que développeur prééminent du port d' OpenOffice.org 1.0.x sur Mac OS X, Ed a utilisé Writer, Impress, et Calc sur ses Macs depuis 2000. Il a participé à de nombreuses conférences incluant Apple's WWDC, O'Reilly's Mac OS X Conference, et Linspire's Desktop Linux Summit.

Ed est le principal développeur Macintosh à BIOPAC Systems, Inc. et a beaucoup d'autres centres d'intérêt, comme on peut le voir sur son site internet personnel.

[edit] Jacob Haddon

Jacob Haddon (AKA jakeOSX) est un membre de longue date de la communauté NeoOffice.org. Il héberge et administre le NeoWiki et travaille à la mise en place d'une infrastructure permettant d'interconnecter des versions multilingues pour notre auditoire mondial. Avant que la demande pour NeoOffice n'exige 50 Go par jour de bande passante, Jacob a aussi offert un site miroir pour les binaires de NeoOffice ; maintenant il travaille de façon informelle en tant que webmaster de NeoOffice.org. Jacob a aussi mis au point les raccourcis clavier de lancement pour démarrer NeoOffice dans l'application de votre choix. Dans la vie réelle, il est spécialiste des fusées et auteur.

[edit] Dan Bennett

Dan Bennett (AKA foxcorner) a conçu le nouvel écran de démarrage de NeoOffice/J 1.1 juste pour voir s'il en était capable, et il a fait les icônes Aqua de l'application simplement parce qu'il voulait savoir comment c'était fait. Aspect cool, fut adopté (l'œuvre graphique, pas Dan). Mais il devrait probablement conserver son emploi quotidien sur le système d'exploitation professionnel chez Hewlett-Packard, travaillant avec des solutions graphiques « high-end » pour les lignes d'automobiles. Dan fut terriblement heureux quand il apprit que Mac|Life avait sélectionné l'icône de NeoOffice comme "l'une des Meilleures Icônes qu'il y ait jamais eu pour Mac" (“one of the Best Mac Icons ever.”)

[edit] Daniel Pimley

Daniel Pimley (AKA djpimley) réalisa le nouvel écran de démarrage pour NeoOffice 2.0 Aqua Beta et les nouvelles icônes du Finder, ainsi que quelques unes des nouvelles icônes présentes dans NeoOffice. Né, élevé et vivant à Londres, Grande Bretagne, dans la vie réelle Daniel est éditeur de vidéo et producteur multimedia, travaillant dans les communications internationales pour une banque d'investissement. Il bricole sur les ordinateurs depuis qu'il est tombé amoureux de son Amiga 500 il y a longtemps. Aujourd'hui il a pour passe-temps la programmation Mac, le design et l'art sur ordinateur comme on peut le voir sur son site internet.

[edit] Armando Nava

Armando Nava (AKA Punto_Mac) a dessiné la majorité des nouvelles icônes des barres d'outils dans NeoOffice 2.1 (aka l'ensemble d'icônes Akua). Il est diplômé en Graphisme de l'Université La Salle (Mexico). Il est spécialisé dans l'Internet et le multimedia.

[edit] Oscar Van Vliet

Oscar Van Vliet (AKA ovvldc) contribue depuis longtemps à NeoWiki et aux forums de Trinity. Oscar fut l'un des premiers pionniers des efforts de création d'icônes personnalisées, et il contribua à la réalisation d'un grand nombre d'icônes de l'ensemble Akua final qui est l'ensemble par défaut dans NeoOffice 2.1. Oscar travaille à une migration viable dans les Pays-Bas.

[edit] Brett James

Brett James (AKA berchca) est l'auteur, à son tour, de NeoIconer, OfficeThemer, et Iconic, applications qui aident les créateurs des ensembles d'icônes des barres d'outils à remplacer les milliers d'icônes de NeoOffice par les icônes de leur propre création. Les utilisateurs de NeoOffice aussi aimaient ses applications, parce qu'elles facilitaient les tests des nouveaux ensembles d'icônes (spécialement pour les versions NeoOffice 1.x pour lesquelles il était notoirement difficile de réaliser un thème). Dans la vie réelle, Brett travaille comme réalisateur de films.

[edit] Traducteurs de NeoWiki

le NeoWiki est disponible en cinq langues grâce aux efforts inlassables d'un groupe de traducteurs qui traduisent chaque mot anglais dans leur langue maternelle. Parmi les nombreux collaborateurs au wiki, les suivants ont apporté les plus larges contributions au cours de l'année passée : jgd a traduit de nombreux articles d'anglais en français, ajouté beaucoup de nouveaux articles en français et traduit certains de ceux-ci en anglais. valterb a réalisé une version italienne presque complète du wiki en quelques mois seulement et a contribué aussi à de nombreux articles en italien et en anglais. RoyFocker a de même fait, en très peu de temps, de la version espagnole une réalité et a rédigé de nouveaux articles sur les styles. Lorinda a ajouté pluieurs nouveaux articles, en a revu et amélioré d'autres et a traduit en anglais de nombreux articles qui n'existaient qu'en français.

[edit] Équipe d'Assistance de NeoOffice

Un grand nombre de membres de la communauté NeoOffice apportent chaque jour leur aide sur le forum et dans Bugzilla, en aidant les utilisateurs qui ont des questions ou des problèmes et en reproduisant les bugs de telle sorte que les développeurs puissent les corriger.Parmi les plus actifs, citons amayze, aussie149, jgd, LemonAid, Lorinda, mickeyinlalaland, RoyFocker, Samwise et Valterb.

[edit] Smokey Ardisson

Smokey Ardisson (AKA sardisson) est le champion d'aide à l'utilisateur sur NeoOffice. Il a fourni une grande partie de l'information sur la page NeoWiki et dirige l'effort de promotion de NeoOffice. Les icônes de document affichées dans le Finder dans les versions NeoOffice/ 0.8 à NeoOffice 2.0 Alpha sont aussi son œuvre. Durant l'évolution vers NeoOffice 2.1, Smokey a moins contribué au travail effectif et a davantage joué le rôle de coordinateur des efforts du nombre toujours croissant de personnes qui ont donné largement de leur temps pour aider les autres utilisateurs du logiciel.

[edit] FreeSMUG.org

FreeSMUG.org un founisseur d'informations sur les disponibilités BitTorrent pour les versions NeoOffice 1.2.2 et 2.0, aidant à répartir la demande pressante de bande passante sur les miroirs de téléchargement.

NeoOffice® est une marque déposée de Planamesa Inc. Les autres produits et noms de companies peuvent être des marques déposées de leurs propriétaires respectifs.


Cet article dans d'autres langues : English Italiano Español
Personal tools