Fr:Dossier de Presse de NeoOffice/J

From NeoWiki

Jump to: navigation, search

N.B. Ce dossier de presse concerne NeoOffice/J 1.1, publiée en Juin 2005. La version actuelle de l'application est la version NeoOffice 2.1 (sans "/J"). Vous pouvez consulter le dossier de presse relatif à cette version sur cette page : Notes d'actualisation de NeoOffice. Nous apprécions l'intérêt que vous portez à NeoOffice !

Contents

Écrire une histoire de NeoOffice®/J ?

Ce Dossier de Presse en ligne offre du matériel de presse et des informations d'appui supplémentaires relatifs à la version NeoOffice®/J 1.1 (voir NeoOffice®/J 1.1 Announcement). Bien que le Dossier de Presse rassemble les détails les plus pertinents et des résumés, vous trouverez des informations connexes utiles ailleurs sur ce "wiki" web site.

Caractéristiques Essentielles

La suite bureautique NeoOffice®/J est un ensemble puissant d'applications de traitement de texte, tableur, présentation, et dessin pour Mac OS X. Basée sur le dernier code stable d' OpenOffice.org, NeoOffice®/J offre un ensemble complet de fonctionnalités que les utilisateurs individuels et les entreprises sont susceptibles d'attendre d'une solution bureautique complète (voir la liste des fonctionnalités ici).

NeoOffice®/J 1.1 intègre en profondeur OpenOffice.org à l'expérience de Mac OS X. Les fonctionnalités essentielles du Macintosh ajoutées à NeoOffice®/J mais absentes dans OpenOffice.org incluent un installeur Mac OS X standard, une barre de menus Aqua native, l'utilisation du système d'impression de Mac OS X, le support complet du presse-papier, le glisser-déposer, la touche "commande" du Mac pour les raccourcis clavier, le défilement à la souris, l'intégration aux principaux clients de messagerie du Mac et l'utilisation des polices natives du Mac. NeoOffice®/J 1.1 est compatible avec Mac OS X 10.2.x, 10.3.x, et 10.4.x.

De façon peut-être plus significative, NeoOffice®/J est un logiciel free, et open source. Par "free", nous entendons que contrairement aux suites comparables telles que Microsoft™ Office, on peut légalement faire et utiliser autant de copies de NeoOffice®/J que l'on veut—sans avoir à payer de frais de licence. Mais "free" a une autre signification. NeoOffice®/J est open source, ce qui signifie que le code source (l'ensemble d'instructions écrites dans un langage informatique) a été "libéré" pour que n'importe qui puisse l'utiliser, le modifier, ou le redistribuer en conformité avec les termes de la licence créée justement dans ce but, la GNU General Public License (GPL).

NeoOffice®/J vs. Microsoft Office vs. OpenOffice.org

Voir notre page Comparaison des Fonctionnalités pour une comparaison détaillée des trois suites bureautiques pour : NeoOffice®/J, Microsoft Office, et OpenOffice.org pour Mac OS X (X11).

Documents Graphiques

Ces logos, icônes, et captures d'écran de NeoOffice®/J sont en qualité médium et haute. Vous pouvez les utiliser pour une couverture de la version NeoOffice®/J 1.1 dans la presse écrite ou sur l'internet.

Logos, En-têtes et Icônes de l'Application, Qualité médium et haute

Transparent PNG
(Logo/Icône de l'Application)


NeoOffice®/J logo (PNG)
256x256, 72 dpi, 83 Ko

JPEG
(Logo/Icône de l'Application)


NeoOffice®/J logo (JPG)
128x128, 72 dpi, 9 Ko
 

JPEG
(En-tête)


NeoOffice®/J header (JPG)
415x95, 72 dpi, 30 Ko
 

Captures d'écran

Informations de Référence

Historique de NeoOffice®/J

L'histoire de NeoOffice®/J commence en 2000 lorsque Sun Microsystems supprima son port de StarOffice sur Mac OS X et donna le projet à moitié achevé à la communauté OpenOffice.org. L'ancien responsable du port, Patrick Luby, était disponible pour aider à la transition. Bien qu'il soit passé à d'autres tâches chez Sun et finalement à Planamesa Software, pendant son temps libre Luby continua à travailler pour faire fonctionner OpenOffice.org sur Mac OS X, sans l'application X11 utilisée par les autres variantes d'Unix pour afficher l'Environnement Graphique (GUI) des applications. Parce que le langage de programmation Java était bien intégré à l'interface "Aqua" de Mac OS X, et parce que Luby avait une grande expérience de Java, il utilisa Java pour réaliser l'interface du noyau du code d'OpenOffice.org avec Mac OS X.

En 2002, deux développeurs de la communauté travaillant sur le port d'OpenOffice.org sur Mac OS X, Edward Peterlin et Dan Williams, lancèrent un projet open source à NeoOffice.org. Ils avaient besoin d'un code de base stable, immuable afin de transformer les modifications d'OpenOffice.org en quelque chose de spécifique au Mac, ce qui n'était pas possible avec le système de développement utilisé par OpenOffice.org. Peterlin et Williams travaillèrent à un nouveau port, connu maintenant sous le nom de NeoOffice®/C, utilisant les outils Carbon et Cocoa natifs de Mac OS X.

En juin 2003, Luby rendit open source son port basé sur Java, qui fut incorporé dans le projet de NeoOffice.org de Peterlin en tant que NeoOffice®/J. Les premières binaires et le code source de NeoOffice®/J furent disponibles le 19 juin 2003. Pendant l'été 2003, Luby et la communauté NeoOffice.org travaillèrent ensemble pour améliorer l'application. À l'automne de la même année, NeoOffice®/J 0.7 (basée sur le code de base d'OpenOffice.org 1.0.x) parut avec le support des fonctions d'impression. Les versions 0.7.x et 0.8.x qui suivirent ajoutèrent le support complet du copier-coller, le support de nombreuses langues, d'autres fonctionnalités et des corrections de bugs. La version finale de la série NeoOffice®/J 0.x, NeoOffice®/J 0.8.4, parut le 23 juin 2004, donnant aux utilisateurs une version relativement stable de l'ancien code de base d'OpenOffice.org 1.0.x qui proposait une expérience Mac OS X en partie "native".

Durant l'année précédente, Luby et Peterlin, avec l'aide de Williams et de la communauté NeoOffice.org, firent passer NeoOffice®/J au code de base actuel d'OpenOffice.org 1.1.x et ajoutèrent d'importantes fonctionnalités "natives" du Mac, incluant le glisser-déposer, l'utilisation de la barre de menu de Mac OS X et les "menus Aqua," un support multilingue amélioré, des douzaines de caractéristiques plus minimes et un embellissement de l'interface GUI qui rendirent l'application mieux à sa place dans Mac OS X.

Le 22 juin 2005, la publication de NeoOffice®/J 1.1 (basée on OpenOffice.org 1.1.4, le dernier code de base stable) marque non seulement l'apogée d'une longue année de développement de la version 1.1, mais aussi de plusieurs années de premiers essais et erreurs "dans les coulisses" pour les développeurs, testeurs et toute la communauté NeoOffice.org.

Le résultat de cet effort massif, est qu'aujourd'hui les utilisateurs de Mac OS X ont finalement accès à une version stable de la dernière version d'OpenOffice.org qui se comporte—pas complètement, mais dans une très large mesure—comme une application Macintosh normale.

Le travail sur la prochaine version, qui vise à obtenir une "Aquafication" plus importante, a déjà commencé. Les futures versions seront aussi prêtes pour la transition d'Apple à la nouvelle architecture de processeurs Intel.

Pour un historique plus important de NeoOffice®/J, des projets NeoOffice.org, et d'OpenOffice.org sur Mac OS X, voyez s'il vous plait l'article "Historique de NeoOffice" dans ce wiki.

Questions Fréquentes (FAQs)

  1. Qu'est-ce que NeoOffice®/J ?
    NeoOffice®/J est une version native pour Mac OS X d'OpenOffice.org qui tourne sur Mac OS X 10.2.x, 10.3.x, et 10.4.x. Elle a (partiellement) l'apparence Aqua d'une application "normale" Mac OS X et ne nécessite pas le logiciel X11 pour fonctionner.
  2. NeoOffice®/J est-elle une application Java ?
    Non, NeoOffice®/J est à 99% écrite en C et C++, juste comme OpenOffice.org. NeoOffice®/J utilise de petites parties de code en Java pour les fonctions graphiques et la configuration.
  3. Qu'est-ce qu'OpenOffice.org?
    OpenOffice.org est à la fois un projet open source et une suite bureautique disponible pour de nombreux systèmes d'exploitation et en de nombreuses langues. La suite OpenOffice.org est très largement compatible avec les fonctionnalités de Microsoft Office. Sun Microsystems est la principale entreprise soutenant financièrement OpenOffice.org.
  4. Quelles sont les relations entre NeoOffice®/J et OpenOffice.org?
    NeoOffice®/J est une partie du projet NeoOffice.org, qui est vaguement affilié au projet OpenOffice.org project. Les premiers développeurs de NeoOffice®/J étaient en même temps des collaborateurs principaux au port d'OpenOffice.org dans l'environnement X11 sur Mac OS X, Patrick Luby en tant que responsable chez Sun du port de StarOffice sur Mac OS X, qui a été supprimé, et Edward Peterlin en tant que l'un des développeurs principaux du port Mac d'OpenOffice.org 1.0.x.
    NeoOffice®/J utilise le code d'OpenOffice.org (à la fois le code multiplateforme et le code spécifique au Mac n'utilisant pas X11 produit par l'équipe du port Mac X11) sous la licence GNU Lesser General Public License (LGPL), et les développeurs de NeoOffice.org contribuent en retour à la correction de bugs dans le code partagé par les deux applications. En plus de la contribution à la correction de bugs, les développeurs de NeoOffice®/J fournissent aide et assistance à l'équipe du port Mac X11 de temps en temps.
  5. Pourquoi NeoOffice®/J est-elle séparée d'OpenOffice.org ?
    La SISSL licence d'OpenOffice.org autorise des sociétés à créer des produits propriétaires utilisant OpenOffice.org. Bien que les créateurs de NeoOffice®/J n'aient pas de problème avec des personnes qui gagnent de l'argent en vendant des logiciels, ils pensaient que la licence SISSL entrainerait la création de plusieurs versions propriétaires d' OpenOffice.org pour Mac OS X. Donc, les développeurs ont préféré créer un projet open source séparé qui fournit le code sous la licence GNU General Public License (GPL) pour garantir que toutes les améliorations apportées à NeoOffice®/J par des entreprises commerciales peuvent être intégrées dans NeoOffice®/J où elles pourront bénéficier à tout le monde et non à la seule entreprise commerciale qui réalisa l'amélioration.
  6. Pourquoi NeoOffice®/J est-elle publiée sous la licence « GNU General Public License » (GPL) ?
    Le développement de NeoOffice®/J est fait entièrement par des bénévoles. Les développeurs de NeoOffice®/J pensent que les utilisateurs de Mac OS X se trouvent bien d'avoir une suite bureautique libre et gratuite, et ils veulent garantir que les améliorations qui sont apportées au code de NeoOffice®/J sont librement accessibles de sorte que chacun puisse en bénéficier.

Pour plus de questions (FAQs) sur la conception et le développement de NeoOffice®/J, voyez la page NeoOffice®/J et Aqua.

Témoignages d'Utilisateurs et Histoires de Migration

Migration vers NeoOffice/J

Lorsque le bureau central du World Scout Bureau à Genève, Suisse, reçut d'Apple 10 nouveaux ordinateurs iMac G5 au début de 2005, ce fut l'occasion idéale de juger si une migration vers une suite bureautique gratuite et open source était une option viable pour l'équipe de 30 personnes qui travaillait là.

"Cette version de NeoOffice/J 1.1 est un développement tout à fait bienvenu," explique Ray Saunders, Directeur de la Technologie de l'Information. "Diminuer les coûts totaux d'utilisation est évidemment important pour une organisation internationale bénévole, telle que la nôtre ; cependant, le bénéfice réel se trouve ailleurs. Avec NeoOffice/J intégrant de façon homogène OpenOffice.org dans nos Macs, nos utilisateurs ont rejoint le nombre croissant dans le monde entier de ceux qui sont très heureux de travailler avec la seule suite bureautique vraiment multiplateforme et multilingue. Nous pouvons maintenant construire sur cette expérience faite dans la réalité en démontrant de manière très pratique à nos 28 millions de Scouts dans le monde, que migrer vers des logiciels basés sur des standards libres est un véritable engagement pour faire tomber les barrières entre les peuples et, finalement, pour construire un monde meilleur.

"La migration de nos utilisateurs et de leurs documents à NeoOffice/J a été simple. En fait, généralement plus facile que ce que j'attendais ! Visuellement, NeoOffice/J est très semblable à ce que nous avions avant - juste quelques entrées dans différents menus et quelques fonctions dans Calc ont des noms différents de leurs équivalents dans Excel. Dans l'ensemble, nous avons trouvé ce dont nous avions besoin soit dans l'Aide soit dans les manuels disponibles sur le site de documentation d'OOoAuthors.org. Des centaines de documents provenant de traitements de texte passés que nous avons ouverts, un très petit nombre seulement demanda que l'on fasse attention à des différences de formatage.

"Nous commençons maintenant à exploiter les possibilités de NeoOffice/J, incluant son utilisation cohérente des styles de paragraphe et de page. Par exemple, les bulletins basiques pour lesquels nous n'aurions auparavant pas pensé utiliser autre chose que des logiciels de publication, sont maintenant complètement préparés dans NeoOffice/J. Une fois qu'un modèle stylé est prêt, l'utilisation de NeoOffice/J simplifie grandement et raccourcit le cycle de production, tout en conservant des standards réalistes et permettant à plus d'utilisateurs de voir leurs projets depuis la conception jusqu'à la réalisation.

"Avec NeoOffice/J, nous pouvons produire facilement des présentations multilingues - par exemple, un mélange de français, anglais et arabe – avec ce logiciel gratuit et les échanger avec nos collègues du bureau régional travaillant avec Microsoft Office sur leurs ordinateurs Windows au Caire. Cela a été ressenti comme une incroyable libération !

"Je n'ai aucun regrets de la décision que nous avons prise en janvier 2005. D'un point de vue réaliste, les problèmes que nous avons rencontrés en migrant à NeoOffice/J n'ont pas été bien différents de problèmes similaires auxquels nous aurions eu à faire face de toute façon, en suivant la méthode traditionnelle et coûteuse de mise à niveau de notre ancienne suite bureautique. Les résultats parlent d'eux-mêmes. Ils nous donnent confiance pour entreprendre la phase suivante qui sera de faire migrer nos 11 autres bureaux dans le monde à NeoOffice/J et OpenOffice.org. J'espère que notre expérience positive pourra servir d'encouragement à d'autres."

Ray Saunders
Director, Information Technology
World Scout Bureau

Exemples de documents migrés d'Adobe PageMaker à NeoOffice/J

Durant les trois années passées, l'organisation mondiale World Organization of the Scout Movement a publié une série de Pratiques Prometteuses donnant divers exemples des nombreuses manières dont les Scouts dans le monde entier répondent aux priorités stratégiques du mouvement.

  • Premièrement, un exemple d'une édition précédente, produite en utilisant Adobe PageMaker, représentant un projet d'amélioration des conditions de vie et de travail d'enfants obligés de travailler, par l'encouragement de leurs talents, l'amélioration de leur santé, de leur éducation et de leur savoir-faire professionnel, soutenu par la fédération égyptienne Egyptian Scout Federation: The Child Labour Project in Egypt


  • Deuxièmement, la plus récente addition à la série, créée en utilisant NeoOffice/J, représentant un projet environnemental à grand échelle soutenu par la fédération australienne Scouts Australia. Les scouts ont planté 700.000 arbres pendant une période de quatre ans pour contribuer à sauver deux des plus grands systèmes fluviaux d' Australie : Rescuing the River Murray and Darling River in Australia


Les bureaux du World Scout Bureau sont situés à Belgrade, Bruxelles, au Caire, au Cap, Dakar, Genève, Manille, Moscou, Nairobi, Santiago et Yalta.


Juste pour vous faire savoir – J'ai utilisé Neo[Office/J] avec le patch 6 quotidiennement comme mon application de travail depuis la publication du patch. Je n'ai jusqu'à présent trouvé aucun bug en utilisant des fichiers en formats natif et M$ [Microsoft Office] dans le traitement de texte et dans le tableur. Tout ce qui a migré vers des méthodes Apple se comporte comme doivent le faire des applications Apple, et il en est tout autrement avec OOo [OpenOffice.org] 1.1.x, indifférentiable de mon W32 [Windows] au travail.

Bravo, Phil

dans un message sur les forums de trinity, Juin 2005 [1]


En ce qui me concerne, [NeoOffice/J] fait maintenant tout ce que je veux qu'elle fasse. Juste pour témoigner, je suis écrivain, j'ai fait de l'anglais à l'université : je n'utilise pas les tableurs &c, je veux quelque chose qui puisse traiter des documents de texte importants, ne plante pas et ne ralentisse pas inexplicablement après quelques heures : ce qui arrive habituellement quand j'écris très rapidement. C'est pouquoi j'ai abandonné MS Word.

utilisateur edwardfox dans un message sur les forums de trinity, Juin 2005 [2]


Pour d'autres témoignages et compte-rendus d'utilisateurs, visitez les listes NeoOffice®/J sur les sites populaires de téléchargement de logiciels Mac VersionTracker and MacUpdate.

Communauté

Au long des années, une communauté dynamique NeoOffice®/J est née à trinity.neooffice.org ("trinity"), où les utilisateurs et les développeurs offrent de l'aide, rapportent des bugs, testent les versions beta, proposent des collections d'icônes, de la documentation, etc.

La communauté est un groupe en constante croissance d'utilisateurs actifs, venant du monde entier, qui aident au développement, à l'aide et à la promotion :

  • écrire NeoWiki des articles qui répondent aux fréquentes demandes d'aide et d'assistance à l'utilisateur.
  • répondre aux questions et proposer de l'aide aux utilisateurs sur les forums de trinity.
  • tester les correctifs et rapporter les bugs.
  • traduire le site web www.planamesa.com/neojava et les articles du wiki dans diverses langues.
  • travailler sur les nouvelles icônes des barres d'outils GUI.
  • promouvoir NeoOffice®/J sur le web, parmi les amis et partout ailleurs.
  • proposer des sites miroirs et des « graines » BitTorrent.
  • donner financièrement pour aider à couvrir les frais de bande passante et de développement.

Profils

Tandis que les efforts combinés de douzaines de personnes ont rendu possible le développement de NeoOffice®/J et la publication de la version 1.1, certains ont apporté des contributions soutenues ou capitales au code, à l'infrastructure, et à d'autres domaines du projet NeoOffice®/J. Ceux-ci et leurs rôles ou contributions sont présentés brièvement ci-dessous.

Patrick Luby

Patrick Luby (AKA pluby) est le créateur et le développeur à la tête de NeoOffice®/J. Il habite Sunnyvale, en Californie avec sa femme. Il était l'ingénieur dirigeant l'effort de Sun pour porter StarOffice sur Mac OS X ainsi que l'ingénieur principal du Tomcat Servlet Container dans le groupe de développement de Java 2 Enterprise Edition (J2EE) de Sun.

Patrick possède et dirige maintenant sa propre entreprise d'expertise informatique appelée Planamesa Software, spécialisée dans le développement informatique à court terme et des services de correction de bugs, dans la région de la baie de San Francisco.

Edward Peterlin

Edward Peterlin (AKA OPENSTEP) est diplômé de l'Université de Princeton avec une licence d'ingénieur en informatique et un certificat de « Engineering Physics ». Il est le fondateur de la communauté OpenOffice.org Mac OS X (X11), co-fondateur de NeoOffice.org et développeur essentiel de NeoOffice®/J. Il fournit aussi la plupart de l'infrastructure du développement et de la communauté : le serveur CVS, les forums de trinity, et le site internet neooffice.org. Ed a aussi écrit NeoLight, le plugin pour le moteur de recherche Spotlight de Mac OS X 10.4, qui est intégré à NeoOffice®/J 1.1. Il habite Santa Barbara, en Californie. En tant que développeur prééminent du port d' OpenOffice.org 1.0.x sur Mac OS X, Ed a utilisé Writer, Impress, et Calc sur ses Macs depuis 2000. Il a participé à de nombreuses conférences incluant Apple's WWDC, O'Reilly's Mac OS X Conference, et Linspire's Desktop Linux Summit.

Ed est le principal développeur Macintosh à BIOPAC Systems, Inc. et a beaucoup d'autres centres d'intérêt, comme on peut le voir sur son site internet personnel.

Dan Williams

Dan William (AKA fa) est un co-fondateur de NeoOffice.org et un développeur de NeoOffice®/J. Il fournit aussi NeoOffice Bugzilla le système de suivi de bugs et en assure la maintenance. Bien que Dan ne soit pas actif dans le travail de code de NeoOffice®/J en ce moment, il aide encore à trier les bugs, fournit occasionnellement un patch, et nous tient au courant de beaucoup de développements d'OpenOffice.org. Dan était un développeur essentiel du port Mac d'OpenOffice.org 1.0.x.

Dan travaille sur OpenOffice.org avec Red Hat.

Jacob Haddon

Jacob Haddon (AKA jakeOSX) est un membre de longue date de la communauté NeoOffice.org. Il héberge et administre le NeoWiki et travaille à la mise en place d'une infrastructure permettant d'interconnecter des versions multilingues pour notre auditoire mondial. Avant que la demande pour NeoOffice®/J n'exige 50 Go par jour de bande passante, Jacob a aussi offert un site miroir pour les binaires de NeoOffice®/J ; maintenant il travaille de façon informelle en tant que webmaster de NeoOffice.org. Jacob a aussi mis au point les raccourcis clavier de lancement pour démarrer NeoOffice®/J dans l'application de votre choix. Dans la vie réelle, il est spécialiste des fusées et auteur.

Fridrich Štrba et l'équipe de développement libwpd

Fridrich Štrba est l'un des principaux auteurs des bibliothèques libwpd et writerperfect utilisées par NeoOffice®/J pour l'importation des documents WordPerfect™; il a intégré dans NeoOffice®/J le code écrit par toute l'équipe de développement libwpd. Fridrich est un fondateur du projet de port Ximian/Novell Evolution sur Windows et contribue à plusieurs autres projets open source.

Outre son activité sur les projets open source, Fridrich travaille comme ingénieur système et administrateur de réseau d'un organisme de recherche, administrant un mélange de clients Windows et serveurs Linux.

Max Barel

Max Barel (AKA Max_Barel) écrivit l'AppleScript original pour l'installeur de l'aide de NeoOffice®/J 1.1, simplifiant considérablement le processus d'installation des fichiers d'aide localisés disponibles pour diverses langues. Il est aussi le premier à répondre aux demandes d'aide des utilisateurs francophones. Max passa plus d'une décennie comme développeur et professeur de programmation et d'administration de systèmes, et travaille actuellement comme ingénieur informatique et programmeur indépendant pour Mac OS X, Linux et PHP/MySQL.

Dan Bennett

Dan Bennett (AKA foxcorner) a conçu le nouvel écran de démarrage de NeoOffice®/J 1.1 juste pour voir s'il en était capable, et il a fait les icônes Aqua de l'application simplement parce qu'il voulait savoir comment c'était fait. Aspect cool, fut adopté (l'œuvre graphique, pas Dan). Mais il devrait probablement conserver son emploi quotidien sur le système d'exploitation professionnel chez Hewlett-Packard, travaillant avec des solutions graphiques « high-end » pour les lignes d'automobiles.

Smokey Ardisson

Smokey Ardisson (AKA sardisson) est le champion d'aide à l'utilisateur sur NeoOffice®. Il a apporté une grande partie de l'information sur la page NeoWiki et dirige l'effort de promotion de NeoOffice®. Les icônes de document NeoOffice®/J affichées dans le Finder sont aussi son œuvre. Actuellement il prépare une thèse de doctorat sur l'histoire du Moyen Orient et de l'Afrique à Washington, D.C.

Aelitis.com

Aelitis, France, a offert gracieusement de fournir des informations sur les possibilités BitTorrent pour NeoOffice®/J, aidant à répartir la demande pressante de bande passante sur les miroirs de téléchargement.


NeoOffice® is a registered trademark of Edward H. Peterlin. Other product and company names may be trademarks of their respective owners.


Cet article dans d'autres langues : English
Personal tools